Ethereum aimerait devenir la crypto-monnaie 2.0

Ethereum aimerait devenir la crypto-monnaie 2.0


Ethereum sera t-elle la cryptomonnaie 2.0 ? Lorsqu’un nouveau courant musical se forme, il y a toujours un musicien ou un groupe qui sort du lot et qui transcende ce nouveau mouvement. Comme pour la musique, nous avons nos artistes ou plus exactement nos visionnaires. Trois personnes jusqu’à présent ont porté Bitcoin au-delà de la communauté. 

Les crypto visionnaires

Erik Voorhees, le précédent propriétaire du fameux jeu en bitcoins SatoshiDice, revendu 11 millions de dollars en juillet dernier à un mystérieux acquéreur. Andreas Antonopoulos, l’excellent évangéliste de la cryptocurrency dont les vidéos sont un must see. Et nous avons Vitalik Buterin, le cofondateur de BitcoinMagazine. Malgré son jeune âge, Vitalik a déjà participé à de nombreux projets Bitcoin tels que Kryptokit, Colored coins ou encore DarkWallet. La personne qui possède aujourd’hui la vision la plus affutée de ce que deviendra le « crypto-monde » est un jeune homme de 19 ans et tout ce que fait Vitalik mérite d’être regardé avec attention.

Vitalik et un petit groupe de personnes dont Invictus ont travaillé sur les nouvelles fonctionnalités qui vont émerger du protocole Bitcoin telles que les smart contracts et smart property qui nous permettront d’échanger de la monnaie, mais également des actions d’entreprise, des titres de propriété de biens physiques ou encore de sceller un engagement dans la blockchain entre plusieurs personnes sans avoir besoin de tiers de confiance.

Pensez au Web2.0 versus le Web en 1996 qui pouvait n’afficher qu’une seule page [et une seule application] alors que le Web 2.0 nous permet d’interagir avec de multiples applications. Le concept de cryptocurrency 2.0 nous permettra d’utiliser la blockchain pour de la monnaie, mais également pour une multitude d’autres d’applications – Vitalik Buterin

Selon l’équipe de Ethereum, le protocole Bitcoin a des capacités limitées pour le développement de ces différentes fonctionnalités.

En quoi Ethereum à de l’avance sur le Bitcoin ?

Rien, pour le moment. Tout ce que propose Ethereum est possible aujourd’hui avec Bitcoin. Cependant, il s’agit d’un protocole qui se veut développé dès le départ pour utiliser les pleines capacités de la technologie de la blockchain. Alors effectivement, il existe aujourd’hui +400 autres crypto-monnaies, mais elles n’ont pas été développé par Vitalik Buterin qui est l’un des visionnaires les plus écoutés sur le sujet.

Si Bitcoin nous offre de multiples possibilités grâce à des évolutions telles que Colored coins, cela pose des problèmes de consommation de ressources et Ethereum souhaite apporter des solutions.
Rien de bien transcendant pour le moment, je pense que des améliorations/innovations pourront permettre à Bitcoin de pallier à ces problèmes sans pour autant avoir la nécessité de changer de plateforme.

Ensuite, Ethereum est « Turing complet« . Quand un langage de programmation est « Turing complet », cela signifie qu’il peut être utilisé pour créer n’importe quel programme qu’un ordinateur pourrait faire tourner. Il serait possible de créer plusieurs réseaux autonomes par dessus celui de Ethereum et de manière plus efficace que ce que nous permettrait Bitcoin.

L’idée est de créer des entreprises qui seraient gérées de manières complètement autonomes et décentralisées dont les règles de fonctionnement seraient indélébiles et inscrites dès le départ dans le code.

Bitcoin est la première entreprise de ce nouveau genre.

Les personnes qui détiennent des bitcoins sont encouragés à ce que Bitcoin se développe, certains vont développer des services, d’autres aider à maintenir le protocole et au fil du temps c’est toute une communauté d’actionnaires et d’employés qui travaillent au développement de Bitcoin. Peu d’entreprises peuvent se vanter de détenir une telle communauté de supporter.

On peut se demander quelle serait l’utilité de ces entreprises autonomes et décentralisées. Est-ce qu’il existerait des cas où la libre concurrence ne serait pas nécessaire, voire néfaste à l’ensemble des consommateurs ? Est-ce que ce système d’entreprise décentralisée pourrait nous permettre d’empêcher certaines situations nuisibles de monopoles ? Ce que nous propose Bitcoin par rapport au monopole bancaire est le parfait exemple de l’utilité d’une entreprise autonome et décentralisée.

Nous en saurons davantage sur Ethereum lors de la présentation officielle, mais ce projet mérite que l’on prête attention à son développement.

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.