HoloLens : la vision du futur selon Microsoft

HoloLens : la vision du futur selon Microsoft


Vous le savez sans doute : Microsoft a tenu hier soir une longue keynote entièrement dédiée à Windows 10. Enfin, entièrement… Pas tout à fait. En mode « one more thing », la compagnie de Redmond a dévoilé à la fin de la conférence son projet le plus excitant depuis de longues années : HoloLens, soit sa propre façon de concevoir la réalité virtuelle, à mi-chemin entre l’Oculus Go et les Google Glass.

Car HoloLens n’est pas un casque de VR à proprement parler et mise davantage sur la réalité augmentée. Concrètement, il s’agit d’une paire de lunettes assez large – on s’en servirait presque pour faire du ski – fonctionnant de manière indépendante. Elles sont en effet équipées de leur propre CPU et GPU, mais également d’une puce que Microsoft appelle HPU (Holographic Processor Unit), chargé d’afficher des hologrammes dans un environnement réel.

Car c’est de ça qu’il s’agit : HoloLens est capable de projeter des images et des objets en 3D dans votre environnement du quotidien, que seul le porteur des lunettes est capable de voir. Cette petite prouesse est rendue possible grâce à l’affichage transparent intégré à la monture et l’utilisation d’un gyroscope et d’un accéléromètre. Les gestes sont également reconnus, sans doute par un système de mini-caméras façon Kinect (on ne fait que supposer, MS est resté discret sur ce point). On pourra par ailleurs piloter l’appareil à la voix, sans savoir pour le moment si c’est le fameux Cortana qui gère cette partie.

Virtuel et réel se rencontrent

Concrètement, que fait-on avec HoloLens ? Pour le moment, essentiellement des démos techniques, mais quelles démos ! Quelques sites américains, comme Techcrunch ou The Verge, ont eu l’occasion d’essayer un prototype et ont semble-t-il été bluffé par les possibilités du produit. On sait par exemple pourquoi Microsoft a racheté Mojang pour 2,5 milliards de dollars : pour créer une version de Minecraft conçu pour les HoloLens. Les journalistes américains ont pu en effet découvrir un Minecraft « en vrai », où un château virtuel était posé sur une table basse. Il pouvait alors interagir avec les pièces, creuser des trous, repousser des zombies… D’après les articles cités plus haut, l’effet fonctionne à merveille et l’immersion est bluffante.

L’interaction à son paroxysme avec skype

MS a également tenu à démontrer l’intérêt d’HoloLens en matière de communication, grâce à une version spécifique de Skype. Outre une interface d’appel qui se matérialise comme par magie dans les airs, l’interlocuteur en face était capable de se « connecter » aux lunettes du porteur pour voir à travers ses yeux. L’exemple pris dans la démo était très concret : un technicien Microsoft devait guider le journaliste dans la réparation d’un interrupteur sur un mur, via l’utilisation de différents outils (réels, cette fois-ci). Pour mieux l’orienter, le technicien pouvait même dessiner à distance une flèche, qui se matérialisait immédiatement sur le mur concerné.

Mars enfin accessible

Enfin, une autre démo, à priori très impressionnante, permettait de faire un tour sur la surface de Mars. Une partie de la planète apparaissait dans l’environnement du porteur et celui-ci pouvait s’y promener librement. La présence d’un PC dans la pièce permettait à un journaliste de placer des drapeaux, qui prenaient vie immédiatement sur le sol de la planète rouge. Bref, encore une fois, on nage en pleine science-fiction, sauf que tout ça semble très concret (et c’est également la mort annoncée des CAVE tel qu’on les connait).

On ne va pas se mentir : HoloLens est un projet hyper excitant. Microsoft prend le parti de ne pas faire « comme tout le monde » en proposant un clone de l’Oculus Rift, mais préfère une direction alternative, tout aussi intéressante. Reste que, pour le moment, le projet est surtout composé de belles promesses et que de nombreux points restent à éclaircir : quid de l’autonomie de l’appareil, par exemple ? Le prototype testé par les confrères américains était en effet filaire. Ce genre de produit n’a d’intérêt que s’il est 100 % autonome et qu’il tient plus de quelques heures.

On ne connait pas non plus la définition des images projetée et encore moins le cout et la date de sortie « commerciale » de l’appareil. Microsoft a toutefois précisé qu’HoloLens serait disponible « pendant la vie commerciale de Windows 10″. Le journaliste de Techcrunch, quant à lui, affirme que les lunettes seront proposées dans le courant de l’année 2015. On en doute un peu.

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.