Streaming gratuit et P2P : l'heure de gloire est terminée

Streaming gratuit et P2P : l’heure de gloire est terminée


Ces dernières années et depuis le lancement d’une lutte acharnée des autorités françaises à l’encontre des sites de films et séries illégaux en streaming et p2p, on ne compte plus les plateformes de renoms ayant succombés.

Déréférencement des moteurs de recherche, coups de filet de la police et de la gendarmerie, le secteur du piratage connait une veritable hécatombe. Au rang des défunts : t411, Cpasbien ou encore HDS.to il y a quelques jours.  Alors que Torrent9, Yggtorrent, Papystreaming et LibertyVF font de la resistance malgré de multiples déboires liés à leur déréférencement intempestif par Google et leur blocage par les fournisseurs d’accès internet. Mais la fin de la récrée semble bel et bien avoir sonné, tous les signaux sont rouges, l’heure de gloire terminée.

“Le secteur est agonisant”

Les sites de streaming gratuits et de torrent subissent de plein fouet la ligue anti piratage initiée par les ayants droits. Même en changeant régulièrement leur url, leur durée de vie se limite à quelques jours pour les plus chanceux voir quelques heures lorsque Google se montre réactif. Quand bien même, leur model économique basé essentiellement sur la publicité est mort, faute d’annonceurs fiables. C’est alors difficile pour les administrateurs de ce type de sites de rentabiliser les coûts des serveurs et le travail de titan a fournir pour rester anonyme afin d’échapper aux poursuites. De plus, les pirates sont gangrénés par une guerre fratricide, ou chacun tente de voler le contenu de l’autre pour créer un multitude de clones et capitaliser sur la notoriété des concurrents. Clairement, le secteur est agonisant mais la demande reste toujours aussi importante.

Déclare Fabien Dassens du site spécialisé dans l’actualité high-tech et digital Digitalmajority.org.

L’avenir appartient à ceux qui restent discrets

Devant toutes ces difficultés pour les ténors, leur mort est quasiment actée. Difficile de ne pas être dans le collimateur des autorités quand on s’appelle Torrent9, Zone téléchargement et Papystreaming et qu’on génère cumulativement plus de 12 millions de visiteurs par mois.

Pourtant une nouvelle stratégie pourrait émerger de ces difficultés : la discrétion et la construction par réseau de centaines de sites éphémères différents, tous hébergés aux quatre coins du globe. Chaque site devient alors une entité distincte ou se dilue le trafic, restent peu connus et dont la seule communication se limite au bouches a oreilles. Pour les enquêteurs, la tâche devient alors insurmontable et tellement ardue que toutes velléités judicaires seraient peine perdue.

Cette stratégie à d’ailleurs fait ses preuves avec des sites comme Komiav, Ragibo, Trozam, Treyim, Pirvox, Zudbo ainsi que toutes ses déclinaisons. L’avenir du streaming et du P2P se trouve peut être dans ce genre de sites. Le temps nous le dira.

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.